Mes critiques

mardi 13 février 2018

Un palais d'épines et de roses

Nom du livre: Un palais d'épines et de roses
Nom de la collection:Un palais d'épines et de roses
Auteure:Sarah J. Maas
Éditions:La Martinière
Pages:528
Date de sortie:20 mars 2017
Prix:27,95 $(en papier)16,99$(électronique)
Âges:14 ans +

Synopsie

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.

Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.

Et pourquoi lui et sa cour se cachent-ils derrière des masques ?  Quel est le mal qui ronge son royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?

A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

------------------------------------------
Merci à Ava et aux éditions Québec loisir pour votre confiance
------------------------------------------

Feyre
Résultats de recherche d'images pour « bridget satterlee »

La plume de Sarah J. Maas est un découverte que j'ai complètement adoré. C'est un univers addictif et tout de même différent des mondes fantastiques de base. Et en dépit du fait que je ne suis pas une fan finie de ce genre, j'ai accroché à celui-là. Feyre est une chasseuse pour sa famille, désormais pauvre et son vivre. Affamé, elle tue un loup aux allures magique. Pourtant, il n'a pas juste l'air. Il est un immortel, un Grand Fae qui est lié d'amitié avec le Grand Seigneur du printemps. Condamné à vivre pour l'éternité au côté de Tamlin, Feyre découvrira que le monde des Immortels n'est pas aussi magnifique qu'il ne laisse paraître. La première chose que j'ai aimée dans ce premier tome d'une trilogie captivante, c'est le monde des Immortels. Prythian, bien sûr, mais aussi les Courts. Printemps, Été, Automne, Hiver, sous la Montagne, L'aube, Jour et Nuit. C'est un détail, certes, mais un détail qui m'a charmé dès le début. Et évidemment, le charme n'a pas été rompu avec ses personnages. Ils sont à la fois si fort et si humain, qu'ils deviennent tous réaliste et si vivants à nos yeux. Je me suis attaché autant à la plume qu'aux personnages, qu'il m'est inconcevable de dire que je n'ai pas apprécié. Puisque cela serait faux. ET RHYSAND ! SES YEUX VIOLETS ! (désolé pour cet élan de #fangirl :p)
Je n'ai qu'une hâte, c'est la sortie Canadienne du deuxième tome.

Un Disney des temps modernes parsemé d'imperfection parfaite.
Coup de foudre !

6/5

Extraits :
Alis me fit asseoir devant le miroir de la coiffeuse en marbre pour tresser mes cheveux, et je fis la grimace à la vue de mon reflet.
Pour moi, il n'avait rien de plaisant. Mon nez droit était l'un des traits que j'avais hérités de ma mère. Je me souvenais que le sien se plissait pour feindre l'amusement quand l'un de ses richissimes amis faisait une plaisanterie médiocre.
J'avais au moins la bouche tendre de mon père, qui formait un contraste comique avec mes pommettes trop accentuées et mes joues creuses. J'avais toujours du mal à regarder mes yeux légèrement obliques, car j'avais l'impression que Nesta ou ma mère me dévisageaient. Je me demandais si c'était la raison pour laquelle ma soeur dénigrait mon physique. J'étais loin d'être laide, mais...
Je ressemblais trop à ceux que nous aimions et détestions à la fois, et elle ne le supportait pas. Pas plus que moi.
Mais je supposais que pour Tamlin, pour un grand Fae habitué à une beauté parfaite, il avait été laborieux de m'adresser un compliment.


- Et moi... qu'ai-je fait pendant tout ce temps ? demandai-je en songeant à l'avertissement d'Alis.
Lucien expira brusquement en passant la main dans ses cheveux roux.
- Il vous a fait danser presque toute la soirée, et le reste du temps. vous étiez assise sur ses genoux, dit-il.
- Quelle sorte de danse ?
- Pas de celles que vous avez dansées avec Tamlin à la fête du solstice.
Mon visage devint brûlant. De mes souvenirs brumeux de la veille ressurgit l'image d'yeux violets qui me regardaient, étincelants de malice.
- Devant tout le monde ?

- Oui, fit Lucien avec une douceur nouvelle.



BONUS


Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « québec loisirs »

Pour faire un cadeau à un être cher ou tout simplement pour vous mêmes, voilà le site internet:
/http://www.quebecloisirs.com/


Pour découvrir mon avis sur les autres tomes

(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire