Mes critiques

jeudi 31 mai 2018

Fallen Crest #3

Nom du livre:Fallen Crest #3
Nom de la collection:Fallen Crest
Auteure:Tijan
Éditions:Hugo&cie
Pages:400
Date de sortie:4 mai 2018
Prix:24,95 $(en papier)14,99$(électronique)
Âges:16 ans +

Synopsie

Le premier jour de Sam au lycée public de Fallen Crest ne se passe pas bien. Certaines filles voudraient lui ressembler, d’autres voudraient la tuer. D’autres, encore, ne l’aiment pas, tout simplement. Si bien que, malgré la protection de Mason et Logan, c’est la loi du plus fort qui prévaut. Non seulement Sam doit tenir le coup mais elle doit aussi apprendre à survivre dans un milieu aussi hostile que le lycée, alors qu’une autre bataille s’annonce déjà. La rivalité entre les deux villes, Roussou et Fallen Crest, menace de tourner au désastre. Sans compter la nouvelle épreuve qui guette Sam...

-------------------------------------------
Merci à Andreïna et aux éditions Hugo&cie Québec pour votre confiance 
-------------------------------------------


Heather Jax
Image associée

Je suis de nouveau mitigé face à ce troisième tome. Ça devient récurrent, mais voilà, je cherche encore à comprendre les deux frères Kade. Cette fois-ci, ce n'est pas Samantha le problème, mais Mason et Logan. Sam est nerveuse, elle met les voiles au lycée privé pour pénétrer dans le royaume des Kade. Le lycée public. Apprécié ou pas, la petite amie de Mason fait des vagues, notamment chez les princesses Caïds. Ce récit devenu addictif dès le centre de l'intrigue, intense et captivant, Tijan nous plonge dans le vrai monde des scandales et des mesquineries. Ce monde dans lequel Samantha essaie de s'adapter. L'auteure a approfondi ce personnage froid et égoïste, au fond d'elle-même, la jeune a une peur bleue de l'abandon, et c'est ainsi que nous avons le droit de voir sa carapace de badass craquelé. Par contre, c'est le cadeau de Tijan qui m'a gardé dans la course. Le point de vue de Mason. Découvrir ce personnage énigmatique et mystérieux est tout un honneur, et même si parfois, je trouvais ses actions à lui et à Logan irréaliste et inconcevable. J'ai bien aimé observer ses manières de protéger sa famille. Certes, ce n'est pas un coup de foudre, néanmoins, relire un univers qui me rappelle Gossip Girl et compagnie, ça fait un bien fou.


Une Samantha beaucoup plus fragile mais tout de même forte.
J'ai aimé !

3/5

Extraits :
Elle ne connaissait pas la profondeur de mon amour pour elle, mais ça faisait partie de sa magie. C'était l'une des raisons pour lesquelles je l'aimais. Elle ne se rendait pas compte de ce qui la rendait tellement belle, tellement extraordinaire. Ce n'était pas son corps parfait, ni sa taille fine, ni ses seins fermes. Ce n'étaient même pas ses yeux sombres qui s'emplissaient de larmes quand je lui murmurais que je l'aimais. Samantha était superbe, mais elle ne s'en rendait pas compte. Elle ne s'arrêtait pas aux apparences. Je l'avais contemplée, cette semaine, au lycée. Elle n'avait aucune idée de l'attention qu'elle attirait sur elle. Elle croyait que c'était à cause de moi. Mais c'était parce qu'on la trouvait belle. Elle avait une allure unique, à la fois naturelle et gracieuse, gentille, aimante. Les garçons s'en apercevaient au premier coup d'oeil. Et tous la désiraient. Je le savais, mais elle était mienne; les filles les plus gentilles l'aimaient bien sans avoir besoin de lui parler. Les autres étaient jalouses. Elle possédait ce que toutes recherchaient, une beauté intérieur aussi bien qu'extérieur.
Elle ne se rendait pas compte de sa singularité.


J'avais envie de lui sourire, de l'attirer contre moi pour qu'il m'enveloppe dans ses bras, mais je n'y arrivais pas. Je ne pouvais même pas lui dire de la fermer parce que je l'aimais. C'était ce qu'il essayait de me raconter mais il ne s'était jamais montré gêné sur ce point. Je lui pris le menton comme il le faisait si souvent avec moi, l'attirai vers ma bouche.
- Sam ?
Écarquillant les yeux, il hésita.
Je l'attirai un peu plus fort.
Il se laissai faire jusqu'à ce que son visage se pose sur le mien. Je ne le sentais pas, mais il appuya ses lèvres contre les miennes. Quand il se redressa, je le vis s'essuyer la joue avant de s'allonger de nouveau près de moi.
On ne bougea plus jusqu'à la fin de la nuit mais, juste avant que je m'endorme, je le sentis m'embrasser la main.

Et je souriais intérieurement.



Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « hugo new romance québec »

Résultats de recherche d'images pour « Hugo & Cie »


Pour découvrir mon avis sur les autres tomes
(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)




lundi 28 mai 2018

Once and for All

Nom du livre:Once and for All
Nom de la collection:...
Auteure:Sarah Dessen
Éditions:Lumen
Pages:448
Date de sortie:25 avril 2018
Prix:28,95 $(en papier)15,99$(électronique)
Âges:14 ans +

Synopsie

Les happy endings, ça n’existe pas…

À en croire le poète, « il vaut mieux avoir connu l’amour, quitte à le perdre, que n’avoir jamais aimé du tout… » Louna, dix-sept ans, est loin, bien loin, d’en être si sûre – et quand on connaît son histoire personnelle, difficile de le lui reprocher. Ironie du sort, elle qui a appris à la dure que les happy ending, ça n'existe pas, passe son dernier été avant la fac à jouer…
les assistantes wedding planners aux côtés de sa mère ! 

Le meilleur comme le pire l'attendent, de mariages désarmants d’émotion en désastres organisationnels, de témoins qui font leur diva en belles-mères obsédées du détail. Jour après jour, Louna va devoir se confronter au cynisme de sa mère et aux pitreries de ses collègues d’un été, mais surtout au souvenir obsédant d’une nuit parfaite, un an plus tôt à peine, qui la ronge comme l’acide un peu plus chaque jour…  À l’autre bout du tunnel, il lui faudra sortir indemne –  et peut-être même victorieuse, qui sait – des obstacles grands et petits que le destin a placé devant elle. 

Un roman de Sarah Dessen n’est jamais, jamais une déception. La reine de la fiction young adult s’attaque au petit monde des wedding planners avec la mastria jamais démentie – ce qui fait dire d’elle a tout le milieu littéraire aux États-Unis qu'elle est, ni plus ni moins, une rock star. Émotion à fleur de peau et regard acéré sur les choses : venez savourer en sa compagnie une gourmandise à nulle autre pareille…


-------------------------------------------------
Merci à Martine et à Interforum Éditis Canada pour votre confiance
-------------------------------------------------

Sarah Dessen est une auteure à découvrir, pour une seule raison : son talent pour le Young Adult. Elle aborde avec finesse l'actualité déchirante du moment. Et ce, tout en restant poignante. Louna est une jeune femme cynique sur l'amour, et c'est choquant pour les personnes qui croisent son chemin, sachant qu'elle bosse avec sa mère dans son entreprise de wedding planners. Ayant perdu espoir d'un nouveau coups de foudre, elle vit avec deuil aussi grand que tous les mariages qu'elle a organisés à ce jour. Mais de temps en temps, quand l'espoir devient que des cendres, un miracle de la vie peuvent parfois changer le cours des choses. J'ai immédiatement été transporté dans cet univers d'amour sincère et de famille, révélant une thématique peu abordée dans les romans jeunes adultes. L'histoire de Louna est à la fois joyeuse et triste, alternant les moments heureux aux moments dramatiques, tout en saupoudrant le tout d'une pincée d'humour. C'est un ascenseur émotionnel qui me bouleverse depuis la fin de ce roman. Louna est un personnage que j'ai adoré, elle est adorable à sa manière, réel et malheureusement malgré tous les beaux monde qui l'entourent. Et Ambrose est son contraire, il est imprévisible, agaçant, mais il est parfaitement unique pour l'univers de Louna.
Cette histoire est terriblement magnifique, et je veux évidemment découvrir les autres romans de cette auteure à succès.

Un nouveau départ, un coeur brisé et de l'amour plein la tête, voici le quotidien de Louna.
Coup de coeur !

5/5

Extraits :
Est-ce qu'à ce moment-là, la musique résonnait toujours ? Dans le souvenir que j'en garde, oui. Mais tout est toujours parfait après coup, comme l'est désormais chaque détail de cette nuit-là dans ma mémoire. En cet instant, pourtant, tout était neuf pour moi, y compris l'émotion qui m'envahit quand je m'avançai vers lui pour glisser mes mains dans les siennes, et qu'il m'attira contre sa poitrine. Ethan et moi... Notre danse dans l'obscurité, là-bas, tout au bout du monde. C'était comme si j'avais attendu cette minute, ce prodigue toute ma vie durant. Et dès le début, j'eus l'intuition que ce serait très, très difficile de m'en séparer, si ça devait arriver un jour. Mais c'est toujours le cas, quand quelque chose compte vraiment.


- Et maintenant, appuyez-le juste au bord, ordonna-t-elle en vérifiant son posemètre. Oh, et Ambrose, décale ta main pour qu'on voie un peu mieux la bague au doigt de Louna. Elle est tellement belle !
- Trois mois de salaire, répondit-il, toujours dans son personnage. Mais ma chérie méritait bien un diamant !
Ma mère, qui était la véritable propriétaire de la bague, pouffa avec dérision.
- Vous êtes vraiment mignons tous les deux, commenta William. Si je peux me permettre.
J'allais lui répondre que non, justement, quand Ambrose se rapprocha de moi et me souffle à l'oreille :
- Pour information, tu as ton étiquette qui dépasse. Attends, laisse-moi la remettre. Après tout, c'est ce que ferait ton fiancé.

Une seconde plus tard, ses doigts s'aventuraient dans le creux de mon dos pour lisser le tissu de ma robe. Juste à ce moment-là survint un phénomène inattendu des plus étranges : un afflux d'émotions m'assaillit d'un seul coup. Le genre de réaction reconnaissable entre toutes, quand votre corps répond à l'appel d'un autre. Déconcertée, je tentais encore de comprendre ce qui m'arrivait lorsque j'eus une révélation : pas un seul instant, je ne m'étais raidie au contact de mon collègue. Étrange...



BONUS


Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « interforum editis canada »

vendredi 25 mai 2018

J'ai égaré la lune

Nom du livre:J'ai égaré la lune
Nom de la collection:...
Auteure:Erwan Ji
Éditions:Nathan
Pages:464
Date de sortie:25 avril 2018
Prix:28,95 $(en papier)20,99$(électronique)
Âges:14 ans +

Synopsie

Quand j'étais petite, j'imaginais ma vie à vingt ans. 
J'irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m'appellerait « chérie ». Je viens d'avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux, et ma copine m'appelle « ma petite otarie ». Alors oui, je suis peut-être pas très forte en imagination de vie. Mais tu sais quoi ? C'est pas grave. La vie, c'est comme une blague. C'est plus rigolo quand t'as pas deviné la fin. 

-------------------------------------------------
Merci à Martine et à Interforum Éditis Canada pour votre confiance
-------------------------------------------------

J'ai égaré la lune est une suite géniale, mais qui tout de même, ne dépasse pas la magie du premier tome. Il est touchant, féerique, réel et drôle, bref, il est comme Capucine. Par contre, il ne reflète pas la légèreté de ses dix-sept ans. C'est confirmé, Capucine, dit Puce, part pour Tokyo avec Aiden, sa petite amie unique. Bien décidée à vivre cet échange culturel à fond, elle va vite découvrir que parfois la vie peut offrir son lot de surprise. Imprévisible ou pas, Capucine se souviendra à jamais de ce voyage. Malgré l'absence de l'innocence et de la douceur du premier amour, Erwan Ji nous offre une aventure beaucoup plus mature, vrai et marquante. On rit, on pleure, on vit, c'est l'effet Capucine sur notre personne. Notre héroïne part à la découverte de ce monde, ainsi qu'elle-même et j'ai trouvé ces instants vivants. Elle prouve que personne n'est parfait. La relation entre Aiden et Capucine est mignonne, elle rappelle étrange un coup de foudre intense, sauf que ce coup de foudre se répand à chaque sphère de leur vie. Conclusion, Capucine a vieilli, grandi et nous le présente assez bien avec ce dernier blog de sa vie, où nous avons le droit à un aperçu de sa nouvelle vie de jeunes adultes.
Le premier tome est une perle, celui-là est une merveille ;)

Le dernier tome mature, plus vrai que nature et marquant, conclut une théologie originale.
J'ai complètement adoré !

4.5/5

Extraits :
Il a posé son verre d'eau et attrapé une petit bougie bleue sur une étagère remplie de fioles et de plantes.
« Je te la prête. »
« C'est quoi ? »
«Allume-la dans ta chambre la prochaine fois que ta copine vient. C'est magique. »
« Magique comme dans Harry Potter
« Non. Magique comme dans Cinquantes nuances de Grey. »
« Oooooh. »
Je suis repartie en souriant, ma serviette sur la tête et ma bougie magique à la main.


« No, i don't speak English », elle a répondu.

Ça, c'est un peu comme dire qu'on n'a pas faim alors qu'on a un burrito dans la bouche.


Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « interforum editis canada »



Pour découvrir mon avis sur les autres tomes
(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)

lundi 21 mai 2018

Un palais de colère et de brume

Nom du livre:Un palais de colère et de brume
Nom de la collection:Un palais d'épines et de roses
Auteure:Sarah J. Maas
Éditions:La Martinière
Pages:720
Date de sortie:19 mars 2018
Prix:34,95 $(en papier)26,99$(électronique)
Âges:14 ans +

Synopsie

Après avoir survécu aux défis d'Amarantha. Feyre est devenue une Fae et a hérité de pouvoirs qui échappent à son contrôle.

Mais son cœur est resté celui d'une humaine, et elle ne peut effacer ce qu'elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps...

Elle ne peut non plus oublier qu'elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais.

Et si elle est d'abord réticente, elle va découvrir qu'il est loin d'être le Fae cruel et manipulateur qu'elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d'immortelle. Et douter de ce qu'elle ressent pour Tamlin...

Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l'horizon. Car les desseins du roi d'Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

-------------------------------------

Ce roman est magistral ! J'ai eu le coup de foudre pour le premier tome, mais ce tome-ci dépasse largement le coup de foudre. Découvrir une Feyre Archeron humaine courageuse est une chose, mais découvrir une Feyre Archeron immortelle à la force décuplé, c'est une chose magnifiquement intense. Depuis les épreuves Sous La Montagne, Feyre n'est plus la même. Fae et fiancée de Tamlin, elle ne peut oublier les sacrifices qu'elle a dû faire pour atteindre ce bonheur qu'il n'est plus le sien. Le jour où Rhysand décide de profiter de leur marché, elle fera la connaissance d'un Fae unique au-delà des apparences froides. En quelques mois, Feyre subit une évolution qui bouleversera son éternité. Ahh, le fameux Grand Seigneur de la nuit, Rhysand, ce n'est pas mal le gros point de ce récit. Certes, il est narcissique, cruel et manipulateur, mais quand cette façade tombe pour ses proches, nous avons le plaisir d'observer et de tomber amoureuse de ce Fae protecteur, adorable et à l'écoute. Bref, entre Mor et sa douceur, Amren et son sens de la protection, Cassian et son allure de guerrier et Azriel et son masque, Feyre et nous-mêmes découvrons qu'elle est la différence entre la possession et l'amour empoissonné, et la liberté et l'amour fidèle. En quelques mots, l'univers, la plume, les personnages (sauf Tamlin), les Cours et Velaris, tout n'est que merveille et enchantement.
Cette saga est le début d'une marque permanente sur notre coeur.

Une Fae nouveau-née décide de partir à la découverte de ce monde nouveau.
Coup de foudre !

6/5

Extraits :
- Je ne suis la propriété de personne, déclarai-je.
Le visage de Rhysand avait une expression contemplative. Je me demandai s'il se souvenait qu'il m'avait dit la même chose le jour où il m'avait annoncé que la guerre était imminente. Mais à ce moment-là, j'étais trop rongée par le remords et trop désespérée pour le comprendre.


Je regardai sa main et son visage défait, marqué par le chagrin et l'épuisement, un visage qu'il ne devait laisser voir à personne.
Je me redressai et l'embrassai sur la joue. Sa peau était chaude et douce sous mes lèvres. Je songeai à toutes les nuits où j'avais espéré que quelqu'un m'embrasserait ainsi.
J'avais presque atteint la porte quand je me retournai pour le regarder.
Il était toujours à genoux, les ailes affaissées sur les draps blancs, la tête basse. Ses tatoyages se détachaient brutalement sur sa peau dorée. Un prince ténébreux et déchu...
Ce tableau surgit devant mes yeux et scintilla un instant avant de s'évanouir.

Mais il subsistait, brillant faiblement, au creux de ma poitrine, à l'emplacement de cette blessure qui commençait à guérir.


BONUS


Pour découvrir mon avis sur les autres tomes

(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)

mercredi 16 mai 2018

Je ne te hais... plus du tout

Nom du livre:Je ne te hais... plus du tout
Nom de la collection:Lovely Vicious
Auteure:Sara Wolf
Éditions:Pocket Jeunesse
Pages:352
Date de sortie:25 avril 2018
Prix:31,95 $(en papier)19,99$(électronique)
Âges:15 ans +

Synopsie

La conclusion de la trilogie culte !

Isis Blake n'est plus tombée amoureuse depuis trois ans, quarante trois semaines et deux jours. 
Enfin… il se pourrait que si, mais elle ne l'avouerait sous aucun prétexte. Il se pourrait aussi qu'il y ait un trou béant dans son cœur, un trou d'à peu près la taille et la forme de Jack Hunter.

Déterminée à remplir ce vide, c'est avec un grand sourire qu'elle débarque à l'université pour débuter sa nouvelle vie. Mais lorsqu'elle aperçoit Sans-Nom, celui qui l'a meurtrie à jamais, son sourire qui s'efface aussitôt...

-------------------------------------------------
Merci à Martine et à Interforum Éditis Canada pour votre confiance
-------------------------------------------------

Je suis en deuil d'Isis, Jack, Kayla, Wren et tous les personnages qui définit l'aventure de Lovely Vicious. Je n'étais pas prête à leur dire adieux, une part de moi aurait probablement voulu que cette trilogie n'ait pas de fin, mais voilà, toute bonne chose à une fin, non . Ils sont tordus, certes, or, trop unique pour ne pas les aimer. Radieuse, Isis Blake débarque à la fac de l'Ohio, décidé à oublier Jack Hunter, alias le Prince de Glace, et son passé horrible. Mais quand son passé la rattrape sur le campus, elle perd à la vitesse de la lumière sa bonne humeur. Sans-nom est de nouveau dans les parages et prêt à tout pour rappeler à Isis leurs histoires respectives, ainsi que celle de Jack. Chamboulé, c'est le mot exact qui décrit mon ressentiment face à cette finale. Sara Wolf assemble des morceaux de puzzle égaré de chaque récit pour créer un ultime tome intense, magnifique, comique et tout simplement addictif du premier chapitre, jusqu'à l'épilogue. De plus, découvrir les secrets que Jack et Isis m'ont fait réaliser combien la vie peut nous mener dures, avant de trouver LA personne sur qui on peut compter pour le restant de notre vie. J'ai appris une leçon de vie avec l'auteure, que cette fameuse personne doit nous aimer pour ce que nous sommes. Et à quel point nous sommes beaux à notre manière et que personne n'est "moche".
Ces trois romans, laisseront une marque permanente sur mon coeur, mes os et dans mes souvenirs.

Une fin joliment créer pour offrir un résultat parfait.
Coup de foudre !

6/5

Extraits :
Des larmes roulent. Je les enfouis dans le col de sa chemise. Isis pose une main sur ma tête et la tapote.
- Si, tu estimes que tu es aussi mauvais, alors vis. Vis et souffre. Vis avec le souvenir de toutes les choses mauvaises que tu as faites. Ne choisis pas la sortie facile.
Un silence poignant retombe.
- Espèce de débile, ajoute-t-elle au bout d'un moment.
Cette insulte est une petite injection de réalité, de lumière, Les fissures en moi libèrent la pression de l'année passée et de celle d'avant, comme si de l'eau s'écoulait au travers tandis que l'air quitte mes poumons. Je lève les yeux et prend le visage d'Isis entre mes mains.
-  Je ne le dirai qu'une fois, alors écoute-moi bien.
Ses yeux sont écarquillés, ses lèvres entrouvertes, ses joues rouges. Elle aussi a les yeux humides.
- Tu as raison. Tu as raison, pour une fois, Isis Blake.
Elle se met à sourire. Le monde paraît tourner à nouveau, et la lumière revenue.


Je lui attrape le dos et la serre fort contre moi.
- On n'est pas horribles, je murmure. On est juste humains.



Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « interforum editis canada »

Pour découvrir mon avis sur les autres tomes
(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)


vendredi 11 mai 2018

Les Héritiers- La prison dorée

Nom du livre:Les Héritiers- La prison dorée
Nom de la collection:Les Héritiers
Auteures:Erin Watt
Éditions:Hugo&cie
Pages:481
Date de sortie:4 mai 2018
Prix:27,95 $(en papier)17,99$(électronique)
Âges:16 ans +

Synopsie

D’ennemis mortels, il sont devenus de surprenants alliés essayant de protéger ce qui compte le plus à leurs yeux : la famille.

Ella Harper a toujours relevé tous les défis. Elle est énergique, résistante et désireuse de faire tout ce qui est en son pouvoir pour défendre les gens qu’elle aime. Mais ce qui l’attend est compliqué. Un père qu’elle n’a jamais connu mais qui n'a cesse de jouer son rôle de père et un petit ami dont la vie pourrait basculer

Alors que tout est contre eux, que chacun tente de les séparer, Ella et Reed vont devoir trouver une façon de combattre la loi, de sauver leur famille et de démêler les secrets de leur prison dorée.

-------------------------------------------
Merci à Andreïna et aux éditions Hugo&cie Québec pour votre confiance 
-------------------------------------------

OH ! MON ! DIEU !
Ce sont les premiers mots que j'ai prononcés après ma lecture de ce troisième tome. Erin Watt nous offre un roman bourré de romance combiné à un univers policier qui ne m'a pas déplu pour le moindre du monde. C'est le grand bordel dans la vie d'Ella Harper. Son petit ami, Reed Royal, sort de chez-lui les menottes aux mains, accusé d'un meurtre. Et son père, Steve, présumé mort, débarque dans sa vie telle une cerise sur le sundae. Déboussolé par les événements, la jeune femme prend recours à sa force éternelle et aux bons mots de sa défunte mère pour en sortir. Mais cette fois-ci, malgré sa volonté, la partie risque d'être Game Over. Il y a tellement de choses à dire à propos de ce récit intense, que je vais réduire mon avis sur les éléments-clés de ce livre. Mon coeur a souvent craquelé face à la tristesse d'Ella et à la peur de Reed, ainsi qu'au désespoir de la famille Royal. Cependant, peu importe l'attitude des Royal, ils forment une famille, une équipe face à l'adversité et ça m'a énormément marqué durant ma lecture. Évidemment, Steve est un gamin dans un corps d'homme, et ses manières m'ont rendu furieuse. En bref, l'histoire d'Ella et Reed se termine, nous prouvant une fois de plus que l'amour prend naissance là où ne s'y attend le moins.
Faite place à Easton maintenant !


Une finale captivante et addictive qui nous laisse sans mots.
Coup de foudre !

6/5

Extraits :
- C'était quoi ton excuse, la semaine dernière, lorsque tu t'es enfilé tout une boîte de cookies ?
- C'était juste que j'avais faim. En plus, c'était des cookies. Qui a besoin d'une excuse pour manger des cookies ?
- J'ai bien l'impression que c'est une question sexuelle, poursuit Wade. Et la bonne réponse, c'est que personne n'a besoin de la moindre excuse pour bouffer des cookies.
- Mais tu as pourtant vraiment besoin d'une permission, dit Val laconiquement, en fixant Wade bien en face pour la première fois depuis qu'il est assis. Et si tu as la bouche remplie de cookies de quelqu'un d'autre, les autres pâtissières ne seront plus d'accord pour t'offrir les leurs.
Et elle se lève de table et s'éloigne.
- Hé ! lui crie Wade, je n'ai bouffé ces autres cookies qu'une seule fois, et uniquement parce que la pâtissière dont je désirais les cookies était fermée !
Il se lève d'un bond et se lance à la poursuite de Val en nous laissant en plan, Easton, Reed et moi.
- J'ai l'impression qu'ils ne parlent pas vraiment de cookies, remarque Easton.
Sans blague. Et autant que je déteste voir Val en colère, autant je ne peux m'empêcher d'envier leurs problèmes.
Les problèmes rationnels sont tellement plus faciles à régler quand vous ne craignez pas que votre petit ami soit jeté en prison.


- Toi. Nous. Pour toujours.
-  Alors, ne me rejette pas. Ne me dis pas comment je dois me sentir, ce que je dois penser et qui je dois aimer. Si tu veux vraiment plaider coupable, ne sois pas mal à l'aise à l'idée de me voir. Et n'arrête pas de m'écrire soudainement. Ne refuse pas mes visites. Nous sommes dans le même bateau. On attendra ensemble. Et chaque jour nous rapprochera l'un de l'autre. C'est soit ça, soit rien du tout.
Ses yeux bleus étincellent comme deux saphirs.
- Tu préfères quoi ?
Allez, mon pote, du courage, voilà ce qu'elle me dit, en fait. Du courage, on est dans le même bateau d'Ella et Reed.
De ma main livre, j'attrape son menton et je l'embrasse intensément.
- Je suis partant, bébé.

Et je déchire sa robe de luxe, je lui montre à quel point je suis partant. Pour le restant de nos putains de vies.




BONUS


Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « hugo new romance québec »

Résultats de recherche d'images pour « Hugo & Cie »

Pour découvrir mon avis sur les autres tomes
(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)




mercredi 9 mai 2018

1 week-end sur 2- De retour sur le marché

Nom du livre:1 week-end sur 2- De retour sur le marché
Nom de la collection:Lime et Citron
Auteure:Geneviève Cloutier
Éditions:Les Éditions de Mortagne
Pages:408
Date de sortie:11 avril 2018
Prix:24,95 $(en papier)18,99$(électronique)
Âges:16 ans +

Synopsie

« Combien consommez-vous de verres d’alcool par semaine ?  » 

Cette stupide question de formulaire d’assurance a suffi à me faire prendre conscience d’une chose : ma vie est plate. Moi, Caroline Dorion, trente-quatre ans seulement, je n’ai même pas le temps de boire un verre chaque semaine… Pathétique !

Ça fait deux ans que j’élève mes enfants pratiquement seule. Ça me donnait une excellente excuse pour justifier le manque de piquant dans mon quotidien. Mais là, c’est le printemps, mes hormones sortent de leur hibernation, et je veux m’ouvrir aux possibilités !

Seul problème : le marché du célibat a pas mal évolué depuis que je l’ai quitté… Mais ça va, je suis débrouillarde et bien entourée. Je peux compter sur mes amies, Béatrice et Mélanie, pour élaborer des plans douteux dignes d’ados de quatorze ans. Sans oublier mon cousin Gabriel (spécialiste de la séduction en série) et ses conseils pas toujours judicieux !

Malgré un temps de jeu limité à un week-end sur deux et une idée pas trop claire de ce que je recherche, je dépoussière mes sous-vêtements sexy et je me lance. C’est fou ce arrive lorsqu’on se laisse aller !

On peut dire que l’été qui approche s’annonce beau… et chaud !

----------------------------------------
Merci à Christine, Communications Julie Lamoureux et les Éditions de Mortagne pour votre confiance
----------------------------------------

Geneviève Cloutier nous offre une histoire pétillante, humoristique et ancré dans notre réalité. C'est simple, léger et en quelques pages, nous fait oublier nos tracas. Caroline Dorion se décrit en une seule phrase : mère, trente-quatre ans, monoparentale. Directrice adjointe dans une école secondaire, elle mène une vie des plus ordinaires avec ses enfants, depuis plus de vingt-quatre mois. Déçu, elle tente de s'émoustiller avec des lectures coquines sur sa liseuse. Sous les conseils de Mélanie et Béatrice, ses deux grandes amies, et son cousin Gabriel, Caroline décide de repartir à la chasse à l'homme pour se promettre un été sexy, et bouillant. J'ai tout aimé dans ce roman ! Les prises de bec entre Caroline et Christian, ses péripéties franchement normales mais carrément drôles, l'amitié solide de Mel, Béa et Caro, son cousin macho mais direct est le beau et jeune William. J'ai tout aimé du début à la fin, l'humour bien présent, toutefois, enveloppé dans une réalité que nous connaissons bien. C'est rafraîchissant (c'est le moins qu'on puisse dire !) et différent ce mon genre fétiche, mais j'ai grandement apprécié cet univers haut en couleur. Mon rire vous le prouvera.
Espérons que l'automne débarque vite ;)

Une femme qui nous rappelle étrangement notre mère à certaines reprises.
J'ai adoré !

4/5

Extraits : 
Trop facile à battre. Si au moins elle avait surpris son chum en train d'embrasse sa meilleure amie, elle aurait eu une petite chance. Mon tour arrive et je lui résume ma matinée, évitant seulement la finale avec l'imbécile de Christian.

- Ouin, OK, mais il me semble que c'est full exagéré. Est-ce que tu as des preuves ? me demande l'élève, suspicieuse.

- Certainement. Si tu veux, je vais te chercher le linge sale de mon fils, il est dans l'auto.

- Non, c'est bon, je te crois. T'as gagné, se résigne-t-elle, les deux bras en l'air en signe d'abandon.

Victoire par K.-O. sur une adolescente de quinze ans : la journée commence à aller mieux.


- Caroline, tu ne peux pas encore lui en vouloir d'une mauvaise blague de gars de quatorze ans. Et est-ce que je peux te souligner que Simon, ton ex, faisait partie de ceux qui ont rit ? Tu lui as pardonné à lui, pourquoi pas à Christian ?

Ça y est, je me sens stupide, mais la fierté l'emporte et je reviens au présent.

- C'est de l'histoire ancienne, tout ça. Si je n'aime pas Christian, ce n'est pas à cause d'un accident dont je me souviens à peine, mais plutôt pour l'ensemble de son oeuvre, sa personnalité désagréable, son côté vantard, sa passion pour les poulettes de vingt ans, puis sa manie de toujours me provoquer et d'avoir le dernier mot.

Mélanie sourit de toute ses dents et ajoute, en s'adressant à Béatrice uniquement :

- Tu sais quoi, je pense que tu as raison, Béa. Il y a quelque chose d'inachevé entre eux, et ça crée une tension qui pourrait bien devenir sexuelle...



BONUS


Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « communication julie lamoureux »

Résultats de recherche d'images pour « éditions de mortagne »

Si le livre vous intéresse ou vous voulez découvrir un extrait, voilà le site internet :

lundi 7 mai 2018

Je t'aime... moi non plus- Tourments

Nom du livre:Je t'aime... moi non plus- Tourments
Nom de la collection:Je t'aime... moi non plus
Auteure:Catherine Bourgault
Éditions:Les éditions JCL
Pages:342
Date de sortie:26 mars 2018
Prix:24,95 $(en papier)17,99$(électronique)
Âges:16 ans +

Synopsie

Les jours sont devenus bien sombres pour la famille Carter. Rick est encore en vie, certes, mais dans quel état ? Cloué à son lit d’hôpital depuis le terrible accident dont il est responsable, celui qui prenait la vie à la légère doit maintenant apprivoiser sa nouvelle réalité empreinte d'embûches. 

Le destin lui ayant arraché, le même soir, les deux êtres qu’il affectionnait le plus au monde, Sacha se retrouve sans repère. En leur absence, la musique ne l’intéresse plus… et la descente aux enfers devient inévitable. Un séjour dans un chalet rustique isolé l’aidera peut-être à trouver la quiétude nécessaire pour faire face à ses défis.

De son côté, Jenny parvient tant bien que mal à donner un sens à son existence : elle sort de l’ombre et déniche un travail qui la comble. Les hommes sont à ses pieds et elle fréquente des gens qui partagent ses passions. Toutefois, réussira-t-elle à vivre longtemps sans Sacha ? Leur amour peut-il vraiment s’éteindre à jamais ?


---------------------------------------------------
Merci à Nadia et aux éditions Québec loisir pour votre confiance
---------------------------------------------------

Fini la joie et le bonheur du tome un, faite place à l'obscurité et au malheur. Catherine Bourgault nous offre un second tome tristement sombre par rapport au tout premier, mais qui en ai pas moins sublime. La bipolarité est mise en l'avant, ainsi que l'alcool au volant, le pardon et la célébrité de nos jours. C'est officiel, Jenny et Sacha, ce couple chouchou a pris subitement un détour inattendu. Ils ne sont plus ensemble ! Dévasté par les événements, Sacha retrouve ses anciennes mauvaises habitudes. De son côté, Jenny se découvre une véritable passion pour l'écriture. Et Rick tente bien comme mal de se remettre de son accident de voiture. Ils réaliseront que parfois, la vie promet des miracles imprévisibles. J'ai tout simplement adoré ce roman du début jusqu'à la fin. C'est touchant, bouleversant et réel, qu'on a l'impression que l'auteure raconte sa vie à travers les yeux de ses personnages. Quoique le récit soit captivant et intense, je voulais beaucoup plus de pages... C'était trop court pour moi, une accro de la plume de Catherine.
Maintenant, il ne reste plus que de prendre mon mal en patience et de patienter jusqu'en septembre... Mais c'est quoi aussi cette fin de sadique ?!? :o 


Une grande famille qui réalise que parfois la vie peut être rose ou grise.
J'ai complètement adoré !

4.5/5

Extraits :
- Jenny, dit-il désespérément, rentre à la maison ! On arrête chercher des sushis et on...

Elle le coupe en secouant la tête, déchirer de refuser.

- Non, Sacha, souffle-t-elle, c'est pas une bonne idée.

Sacha vacille. Il a l'impression qu'on lui arrache le coeur encore une fois. Alors c'est vraiment terminé ? Il ne se résigne pas à croire que c'est définitif. Tous les couples ont des périodes difficiles. Ils ne prennent qu'une pause. Il se retrouveront quand les choses se tasseront. Dans quelques mois. Quelques années. Non ?

Bien sûr que non. C'est lui qui s'accroche à un espoir futile. Peut-il tomber plus bas qu'il ne l'est déjà ?

Jenny garde tout de même sa main dans la sienne en s'approchant du lit.


Je hoche la tête, ma joue collée contre celle de Leah. C'est tout à fait le genre de Sacha de penser à de telles mesures. Je n'arrive même pas à lui en vouloir...

- Il voulait bien faire, poursuit Leah. J'étais même d'accord ! Tu avais assez de peine comme ça sans t'inquiéter des journalistes qui peuvent te suivre ou des maniaques qu'on retrouve à tous les coins de rue !

- Je sais.

Je frémis en songeant à Ethan.

- Avoue que toutes les filles rêvent d'un garde du corps aussi sexy !


- Chut ! Il va t'entendre !


Ce livre est un service de presse:
Résultats de recherche d'images pour « québec loisirs »

Pour faire un cadeau à un être cher ou tout simplement pour vous mêmes, voilà le site internet:



Pour découvrir mon avis sur les autres tomes
(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)



mercredi 2 mai 2018

Bad- Amour dangereux

Nom du livre:Bad- Amour dangereux
Nom de la collection:Bad
Auteure:Jay Crownover
Éditions:Harlequin
Pages:195 (gros) 384 (poche)
Date de sortie:2 août 2017
Prix:24,95 $(en papier)4,99$(électronique)12,95 $(format poche)
Âges:16 ans +

Synopsie

Pour Brysen, l’amour, ce n’est clairement pas au programme. Sa vie est bien trop remplie pour y caser un homme. Car, en plus de ses cours à la fac et de son job de serveuse, il faut aussi qu’elle s’occupe de sa famille qui part à la dérive depuis que sa mère dépressive a décidé de se soigner à la vodka. Non, vraiment, elle n’a pas le temps de s’amuser. Et encore moins de s’amuser avec Race, le frère de sa meilleure amie, dont la simple vue embrase tous ses sens. Elle ne doit surtout pas craquer, d’autant plus que le beau blond est aussi sexy que dangereux, et on murmure dans The Point qu’il est le nouveau roi de la ville… Alors, à chaque fois qu’elle le croise, Brysen met un point d’honneur à être aussi désagréable et méprisante que possible. Mais manifestement, il en faut plus que ça pour décourager Race. Et elle sait pertinemment que, lorsqu’il se décidera à passer à l’attaque, elle ne sera pas de taille à résister.

---------------------------------------

Race Hartman

Brysen Carter
Résultats de recherche d'images pour « elisabeth harnois »

The Point est un endroit rempli de violence, de sang et d'obscurité, il est plus vrai que n'importe quel lieu livresque. C'est pour cette raison que The Point est enivrant et intense. Sans oublier les mecs sexy et dangereusement imparfaits. Race est le frère de Dovie, Dieu blond et connu de tous par sa russe et le sang qui coule sur ses mains. Il remplace Novak aux côtés de Nassir. Il est le danger et ça, Brysen l'a vite remarqué. Sauf, que peu importe ses tentatives pour le repousser, il revient inévitablement vers elle. Or, parfois, résister est pas mal plus ardu qu'on le croyait. J'adore la plume de Jay Crownover, elle me trouble et me fascine à la fois. Cependant, la magie ne s'est pas opéré avec Brysen, elle m'a énervé comme pas possible avec ses choix et sa manière d'agir. Par contre, Race est un amour avec son aura de protection et la fidélité qu'il offre à ses proches. En bref, j'ai bien aimé leur histoire, mais elle ne dépasse en aucun cas celle de Bax et Dovie. Il manque le magnétisme des débuts.
Titus m'intrigue désormais !

Deux êtres qui malgré les apparences, se ressemble.
J'ai complètement adoré !

4.5/5

Extraits :
- Race et moi, on a une longue histoire. En grosse partie bonne, mais avec aussi pas mal de trucs mauvais. J'aime sa soeur et grâce à elle, je sais ce que c'est d'aimer au point de pouvoir détruire toute la ville pour quelqu'un. Race supprimera tout ce qui représentera une menace pour toi, alors tu dois faire attention à lui. Être avec des mecs comme nous... C'est comme être amoureuse d'un flingue chargé dont tu es le cran de sécurité.
Je voulus lui dire que je n'étais pas amoureuse de Race et que plus rien en moins ne pouvait lui servir de sécurité, mais les yeux sombres de Bax voyaient la vérité, alors je ne me fatiguai pas à mentir. Je fis simplement demi-tour et partis, me demandant comment je pouvais être la sécurité de Race si je ne savais même pas comment me servir d'une arme.



Il avait tout à fait raison. The point était peut-être un royaume pourri, mais c'était mon royaume pourri, et je ne pouvais pas tolérer qu'une personne extérieur essaie de le détruire. Je n'aurais jamais cru ça possible, mais sur ce coup-là, j'étais avec Nassir. Quand on tiendrait la personne responsable de cet incendie, du message ensanglanté et meurtrier dirigé directement sur le coeur de ma vie, il n'y aurait pas de justice, pas de tribunaux - il n'y aurait que la contre-attaque et la vengeance au nom de cet endroit qui n'était pas aussi solide qu'il en avait l'air.


BONUS



Pour découvrir mon avis sur les autres tomes
(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)