Mes critiques

mercredi 7 novembre 2018

Les contes interdits- Pinocchio

Nom du livre:Les contes interdits- Pinocchio
Nom de la collection:Les contes interdits
Auteure:Maude Royer
Éditions:Ada
Pages:
Date de sortie:4 avril 2018
Prix:19,95 $(en papier)6,99$(électronique)
Âges:16 ans +

Synopsie

Une maison insalubre accumulant les jouets d’un vieux sculpteur alcoolique. 

Un manipulateur vicieux trouvant l’extase dans le mensonge et la torture. 

D'infâmes parents accusés d’un crime inimaginable, à qui on ne confierait même pas un chat. 

Un garçon ayant l’audace de croire qu’il peut servir de conscience à un être abject. 

Un vœu, celui de se libérer du passé, qu’une mystérieuse femme aux cheveux bleus aurait le pouvoir d’exaucer.

--------------------------------------------------------

Résultats de recherche d'images pour « pinocchio gif »

Waouh ! Ça, c'est de la fiction intense avec cette aura mystérieuse effrayant dosé de moment de malaise. Notamment l'humour, les moments imprévisibles ou les vidéos sordides. Il y avait parfois des instants, où je lâchais des rires francs avant de retrouver mon sérieux. Patrick Nocchio n'est pas un adolescent comme les autres, loin de là, mais pour l'instant, personne ne le sait. Résidant désormais avec son grand-père alcoolique et collectionneur de poupée, il vit dans le mensonge et la phobie des chats. Or, habité dans un tel environnement n'est jamais ceint pour personne, encore moins pour un gamin ravagé. Maude Royer m'a impressionné pour un premier roman adulte, il est époustouflant et addictif. À la base, Pinocchio est sombre, mais ici, il est carrément noir. Il n'est pas sain du tout, et c'est ce qu'il nous attire durant notre lecture. Le côté plus spectateur d'une descente dans les enfers. Malheureusement, Jim est personnage assez différent des autres, et j'aurais voulu qu'il soit plus approfondi. C'est l'un des meilleurs avec la fée bleue.
En conclusion, un Disney réécrit d'une main experte, laissant aucun détail de côté. Lisez-le vivement !

Un Pinocchio dur à déchiffrer et légèrement cinglé.
J'ai adoré !

4/5

Extraits :
Tel un faon qui aurait flairé un prédateur, Jim bondit de l'autre côté de la fenêtre. Il ouvrit son parapluie au-dessus de sa tête, comme s'il pouvait le protéger de la colère
du jeune homme. 
Il revint ensuite une dernière fois à la charge :
- L'été est fini, mon cher Patrick. La véritable question est donc : pourquoi laisse-tu encore cette fenêtre ouverte ?


- Faut croire que t'as un ange gardien, en conclut Frédérique.
- Faut croire, oui, murmura Patrick.
Avant de retourner chez elle en passant entre les branches des cèdres qui délimitaient les deux terrains, la jeune femme le serra brièvement dans ses bras.

Il ne lui opposa aucun résistance.



BONUS


Pour découvrir mon avis sur les autres tomes
(Appuyez sur la couverture, pour accéder à mon avis)











Aucun commentaire:

Publier un commentaire